Phytosanitaire – Nuisible et ravageur : La Mouche Orientale du Fruit

Fiche technique : Productions végétales - Veille Phytosanitaire - Ravageurs et nuisibles
- La Mouche Orientale du Fruit

La Mouche Orientale du Fruit,
un Organisme de Quarantaine Prioritaire sur le territoire !

La Mouche Orientale du Fruit  (Bactrocera dorsalis).

 

Cette mouche a été détectée à Hyères pour la première fois le 5 août 2021.

Cette mouche est classée en tant qu’organisme de quarantaine prioritaire réglementé sur le territoire européen, conformément au règlement UE 2016/2031.

Origine et mode de vie :

Cette espèce de mouche provient d’Asie du Sud –Est, elle est présente en Europe depuis 2018 et avait été détectée en France en 2019 mais pas en PACA.

La vigilance est donc renforcée.

Elle peut s’attaquer à tout fruits et légumes, elle est particulièrement friande des fruits à noyaux, les figues.

Les agrumes ainsi que toutes espèces de légumes sont aussi des cibles privilégiées pour elle.                

Elle peut faire beaucoup de dégâts car elle y pond ses œufs, ce sont les asticots qui rendent les productions inconsommables.

Post de prévention de la Préfecture du Var sur la prolifération de cette espèce invasive non autochtone.

Règlementation :

*Le règlement européen 2016/2031 relatif à la santé des végétaux qui est entré en application le 14 décembre 2019 a renforcé les dispositifs de surveillance des organismes nuisibles exotiques.

**Dans ce cadre, la DRAAF et la FREDON PACA, organisme à vocation sanitaire (OVS), ont mis en place un réseau de piégeage afin de détecter précocement B. dorsalis.

Ce nouveau réseau de surveillance a mis en évidence la présence de 5 insectes adultes dans un piège situé à Hyères le 5 août 2021. Il s’agit de la première détection en PACA.


En effet, cette mouche avait déjà été détectée en Région Ile-de-France et sur l’île de la Réunion.

> Plan de gestion :

Des mesures de gestion sont mises en place par les services de l’État, la FREDON et les organisations agricoles :

  • Enquête épidémiologique
  • Vigilance accrue en postes de contrôle frontalier portuaires et aéroportuaires
  • Densification du réseau de piégeage
  • Contrôles visuels renforcés et prélèvements de fruits ou légumes
  • Mesures prophylactiques sur cultures et lieux de vente

Infestation de pontes de Mouches Orientales du Fruit sur une mangue, à la Réunion.

Les bons gestes

 

* http://www.var.gouv.fr/

 

 

 

Cette incursion est l’occasion de rappeler les mesures qui permettent à tous de contribuer à prévenir l’apparition ou l’extension d’organismes nuisibles comme les mouches des fruits !

 

 

  • Pour tous résidents en France

 

Il s’agit d’abord d’éviter leur introduction en respectant les règles à l’entrée de l’espace phytosanitaire européen.

 

Que ce soit depuis les Pays Tiers ou les DROM, il est interdit de ramener des fruits ou légumes frais dans ses bagages.

 

 

  • Pour les professionnels


Pour les professionnels du commerce des fruits et légumes frais, il est recommandé :

 

d’installer des pièges à insectes près des points d’entrée et de sortie de marchandises,

de ne pas composter les déchets et invendus de fruits et légumes, en particulier exotiques,

de fermer les sacs poubelles et bennes de façon à limiter le développement des asticots et des mouches

de veiller à un enlèvement fréquent des déchets.

 

 

  • Pour les agriculteurs

En culture :

 

  • ne pas laisser pourrir les fruits sur les arbres ou au sol de façon à empêcher le déroulement du cycle de l’asticot, les mettre dans des sacs poubelles fermés pendant 15 jours avant compostage,
  • il est recommandé de mettre en place des techniques culturales contribuant à détruire les récoltes tombées au sol (travail du sol, girobroyage…),
  • mettre en place si possible des filets insect-proof sur les différents végétaux en culture,
  • éviter de récolter en sur-maturité,
  • éviter de méthaniser, voire d’incinérer les déchets.

Sources et compléments :

http://www.var.gouv.fr/

https://www.reussir.fr/fruits-legumes/la-mouche-orientale-des-fruits

REUNION. Arbres fruitiers. La mouche orientale des fruits menace les mangues réunionnaises (Source freedom)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.